Accueil Projets pilotes | Coordination zones d'activités | initiative commune logement | Initiative commune en matière de mobilité | Paysages / mobilité douce | Plan Directeur Midfield | Dici.tour4YOU – Tous en selle ! | Deutsch
Accueil
Plan Directeur Midfield

Le contexte

Dans le contexte de la coopération DICI, les communes de la Ville de Luxembourg et de Hesperange et les acteurs étatiques concernés ont élaboré un projet de plan directeur préconisant une solution urbanistique de haute qualité, reliant les deux futurs centres urbains périphériques du Ban de Gasperich et du Howald avec sa gare périphérique.

L’idée a émergé face au développement, d’un côté, du Ban de Gasperich pour la Ville de Luxembourg, qui à l’horizon 2030 accueillera des milliers de logements et des dizaines de milliers d’emplois, mais aussi, de l’autre, au développement et à la restructuration urbaine à moyen terme du quartier d’activités économiques de Howald en quartier présentant une mixité des fonctions et des logements, mais encore et surtout en relation avec la création de la future gare périphérique de Howald comme pôle d’échange multimodal.

Entre ces deux quartiers se positionne actuellement des barrières physiques anthropiques constituées de la ligne de chemin de fer qui va vers le sud du pays et du système d’échangeur autoroutier de Gasperich. La ligne de chemin de fer constitue aujourd'hui une tranchée qui sépare les deux quartiers par une dénivelée abrupte importante. A terme le système d’échangeur, en relation avec la restructuration générale des infrastructures routières accompagnant le développement du Ban de Gasperich, doit connaître un démantèlement et une reconversion (simplification, compression et recul du système), ce qui aura pour effet de libérer une vingtaine d’hectares de surface d’appartenance étatique. L’objectif est donc d’utiliser cette surface pour créer un nouveau quartier à haute valeur urbanistique et se basant sur le principe du développement durable, pour faire le lien avec les deux autres quartiers précités.

L’objectif de cette planification stratégique est de projeter le développement de ce vaste espace dans le futur en en définissant les étapes de planification et les lignes directrices afin d’éviter un chaos que génèrerait un développent non intégré. Il s’agit donc bien de garantir la définition des concepts de la planification du développement (plan directeur), la vision finale passant par la transposition, la précision et l’application de ces concepts par les communes concernées par le biais de leurs plans communaux.

 Plan de situation

Plan de situation des espaces concernés (orthophoto : ACT)

Une planification conceptuelle dans le cadre d’un processus participatif

Le projet de plan directeur élaboré par les bureaux d’architectes et urbanistes Güller Güller, ZUS et du bureau d’étude Schroeder & Associés est le résultat d'un processus participatif en deux phases mené entre août 2009 et mars 2011 par la maîtrise d'ouvrage composée du Ministère du Développement durable et des Infrastructures (MDDI)-département de l'aménagement du territoire, du Ministère des Finances et des communes de la Ville de Luxembourg et de Hesperange. En outre, étaient associés à ce processus la CFL, l'administration des Ponts et Chaussées, la direction de l'aménagement communal et du développement urbain, le Ministère du Logement, le département des transports (MDDI), le Ministère des travaux publics (MDDI), l'administration de la gestion de l'eau et un comité d'experts internationaux (Michael Koch, Hartmut Topp, FIRUmbH).

En septembre 2014 l’étude a été approfondie en fonction de la précision des modification des infrastructures de transport à venir, et des plans de synthèse complémentaires ont permis de préciser l’espace urbain central qui garantit des liaisons de qualité avec les quartiers environnants tout en court-circuitant la barrière physique que constituait la ligne de chemin de fer.

réunion présentation 2014

Réunion de présentation par Mathis Güller (Güller Güller) en septembre 2014

En avril 2015, le ministre de l’aménagement du territoire, M. François Bausch, et les responsables politiques de la Ville de Luxembourg et de la commune de Hesperange ont validé le plan directeur Midfield en tant que vision instantanée d’un processus de planification intégratif interdisciplinaire, intercommunal et multi-niveau (en accord avec l’Etat et les communes). Les deux communes se sont aussi engagées à transposer les principes de planification du Plan directeur dans leurs plans d’aménagement général et leurs plans d’aménagement particulier et de les ajuster aux conditions cadres actuelles.

La prochaine étape, qui revient aux communes, consiste dans la précision du plan directeur dans leurs plans communaux.

 

Les principes du plan directeur Midfield

Les principes cadres du Plan directeur Midfield sont les suivants :

  • L’Espace vert urbain central : « parc Midfield »
  • Le nouveau pôle d’échange avec la gare multimodale et son réseau de mobilité douce en « étoile », comme centralité de l’ensemble.
  • La mixité des fonctions et une diversité urbaine pour un cadre de vie multidimensionnel et dynamique.
M1 M2 M3

Mais aussi : une mise à l’honneur du réseau de mobilité douce et d’espaces partagés (shared space) ; la création de conditions cadres par une mixité fonctionnelle avec une haute proportion de logements et une sectorisation en égard du trafic, de la pollution sonore et de l’espace ; une gestion durable des eaux de ruissellement ; etc.

La mise en œuvre du projet s’articulera alors autour de la création du pôle multimodal de la gare périphérique de Howald, à laquelle sera relié le passage du tram, une gare routière (bus) et le réseau de mobilité douce (piétons et cyclistes). Cette infrastructure verra le jour, à moyen terme, au préalable du développement de l’urbanisation du quartier afin d’éviter des problèmes de congestion et de trafic. Le quartier verra alors le jour progressivement dans les prochaines décennies à venir autour de la gare et en fonction du démantèlement et reconversion, au fur et à mesure, de l’autoroute et de l’échangeur de Gasperich à l’horizon 2021.

 

plan synthèse urba

extrait du plan de synthèse urbanistique de 2014

On devine l’importance donnée au réseau pour la mobilité douce (en jaune) et espaces partagés (en orange) ainsi que la prépondérance en espaces verts. La liaison entre les différents quartiers se fera d’une part par le boulevard Raiffeisen mais surtout par une rampe dédiée à la mobilité douce et aux transports en commun (tram et bus) qui passera au-dessus de (et permettra d’accéder à) la future gare de Howald. Une deuxième option de couverture comme accès supplémentaire est aussi envisagée.