Accueil DICI ? | Convention | Périmètre | Thèmes et objectifs | Organisation | Processus | Deutsch
Accueil
Organisation

L’organisation du DICI Sud-Ouest repose principalement sur les niveaux suivants :

 

Niveau de décision : le comité politique (CP)

Le comité politique constitue le niveau décisionnel. Il est composé d’un bourgmestre et d’un échevin de chacune des communes, du ministre ayant l’aménagement du territoire dans ses attributions, de représentants ministériels des différentes politiques sectorielles (transport, environnement, travaux publics, infrastructures, logement, économie, etc.) et de la cellule de coordination. Ses attributions consistent à vérifier et encourager les projets soumis par le comité technique en les validant, les rejetant pour amélioration ou en les refusant.

 

Niveau de coordination : le comité technique (CT)

Le comité technique est représenté par deux représentants de chaque commune (collaborateurs technique), de représentants ministériels des différentes politiques sectorielles concernées, de représentants des bureaux PAG mandatés et de la cellule de coordination. Le comité technique discute de des travaux et de leur l’avancée, engendre de nouvelles idées, encourage la mise en réseau des différents projets et de la collaboration et contrôle le bon fonctionnement et l’avancée du processus. Il prépare, en outre, les résolutions et décisions à prendre par le comité politique.

 

Niveau de coordination : la coordination du processus

Le niveau de coordination se compose de représentants du Département de l’aménagement du territoire (MDDI) et des porte-paroles des différents groupes de travail. Jusqu’à 2013, une modération et une guidance était réalisée, en soutien, par un bureau externe.

Début 2014, les membres ont signé une convention relative à la création d’une cellule de coordination dénommée « Bureau DICI », avec un poste à temps plein au service de la Convention pour ses besoins inhérents, à savoir, la gestion de tâches tant administratives, que techniques.

Ce « Bureau DICI », en la personne du coordinateur de développement régional, a comme tâches la coordination, l’organisation et la gestion du processus, c.à.d. l’élaboration du plan de financement et de l’agenda de travail, l’organisation et la diffusion des travaux, la fonction de personne de contact principale pour les partenaires, acteurs et personnes externes, le soutien des travaux des groupes de travail et la préparation et modération des réunions comités techniques et politiques, le tout, toujours en étroite concertation avec ces derniers.

 

Les groupes de travail

Dans le cadre des travaux sur les projets pilotes, différents groupes de travail ont été constitués :

PP 1 – Coordination zones d’activités économiques

Les tâches de ce groupe de travail, dirigé par la Ville de Luxembourg, sont, la création d’une zone d’activités économiques à caractère régional intercommunale, le développement d’un mécanisme de financement et de compensation des risques ainsi que la gestion commune et la commercialisation des surfaces potentielles.

PP 2 – Initiatives communes en matière de logement

Sous la direction des communes de Hesperange et de Leudelange, ce groupe de travail à pour objectif de promouvoir un habitat urbain à prix abordable, durable et alternatif, la mise en œuvre concentré du « Pacte Logement » ainsi que l’élaboration de procédures simplifiées et raccourcies.

PP 3 – Réseau de bus espace-DICI

Ce groupe de travail accompagnera la mise en œuvre des améliorations proposées par une étude de faisabilité, réalisée par la Communauté des Transports.

PP 4 – Gestion spatiale harmonisée du stationnement (Parkraummanagement)

En collaboration avec la Communauté des Transports, ce groupe de travail s’occupe de la finalisation d’un guide sur l’utilisation et la mise en œuvre du système de gestion spatiale du stationnement définie par le Plan sectoriel transport.

PP 5 – Réseau mobilité douce

Le groupe de travail « mobilité douce » œuvre à l’amélioration de l’accessibilité de l’offre en espaces verts et récréatifs de proximité ainsi que le développement conséquent d’un réseau consacré entièrement à la mobilité douce.

  

En ce qui concerne l’élaboration du plan intégré de développement pluricommunal (PIDP), les groupes de travail (GT) spécialisés suivants étaient impliqués :

GT développement urbain (constitué e. a. par les bureaux PAG des différentes communes-membres) : élaboration de propositions sur le développement urbain futur, concertation des volets développement urbain, mobilité et paysage (p. ex. répartition des emplois et des habitants)

GT Mobilité (constitué e. a. par les bureaux PAG responsables pour la mobilité et le bureau PTV) : élaboration et évaluation de propositions sur la planification du trafic, des stratégies de développement et de simulation de trafic pour le futur.

GT PIDP (regroupement de groupes de travail « développement urbain » et « mobilité » en un groupe de travail intégratif ; coordination) : élaboration interdisciplinaire du PIDP, accorder le développement du trafic et urbain avec le Programme Directeur de l’Aménagement du territoire et l’IVL.

GT gestion spatiale du stationnement (MDDI, représentants des bureaux PAG des communes-membres, bureau PTV, R+ T et la coordination) : élaboration et mise en œuvre du concept de gestion spatiale du stationnement au niveau des communes.